Thales Alenia Space se développe à Hasselt

Thales Alenia Space inaugure un nouveau site de production automatisée dédié à l’assemblage des cellules photovoltaïques sur les panneaux solaires de satellites  Thales Alenia Space confirme sa position d’avant-gardiste sur le plan de l’innovation digitale et renforce son empreinte au sein de l'industrie spatiale belge.

 

Thales Alenia Space, société commune entre Thales (67%) et Leonardo (33%), inaugure un nouveau site à Hasselt dédié à la production automatisée de l’assemblage de cellules photovoltaïques (P.V.A.), cellules générant l’énergie électrique sur les générateurs solaires des satellites. Avec un budget global d’environ 20 millions d’euros comprenant un soutien fort de la politique spatiale belge, ce type de site de production, unique en Europe, devient pour Thales Alenia Space une vitrine de son Industrie 4.0. Il complète parfaitement les activités du centre d’excellence de Leonardo situé à Nerviano en Italie, où sont déjà conçus et fabriqués les P.V.A pour les programmes des agences spatiales européenne et italienne. Ce nouveau centre industriel 4.0 va permettre à la Space Alliance de fournir des solutions de P.V.A très compétitives et complémentaires sur tous les segments satellitaires. 

Thales Alenia Space a décidé de développer la production de P.V.A. en utilisant des technologies innovantes tout en capitalisant sur les compétences des équipes au cœur du dispositif. Les nouvelles technologies comprennent l’assemblage robotisé du panneau, la gestion numérique des données et de la traçabilité, les tests et les contrôles en ligne ainsi que la réalité augmentée. Le partage de l’espace de travail entre l’homme et la machine, en permettant d’associer harmonieusement les capacités cognitives et physiques, ouvre de nouvelles possibilités en terme d’efficacité et d’agilité. 

Le marché du spatial, domaine en pleine mutation, a vu apparaître à la fois de nouveaux acteurs et de nouvelles initiatives provoquant des ruptures significatives sur le plan industriel. Si l’innovation continue de jouer un rôle clé dans un environnement compétitif, les sociétés ont besoin d’optimiser leur processus et transformer leurs activités industrielles pour répondre aux besoins du marché en termes de réduction des coûts et d’accélération de la cadence de production. Ce nouveau site aura ainsi une capacité d’assemblage de 100 000 à 200 000 cellules par an selon les besoins. 

« Avec la création d’un centre d’excellence en production automatisée, Thales Alenia Space confirme sa position d’avant-gardiste sur le plan de l’innovation digitale, a déclaré Jean Loïc Galle, président directeur général de Thales Alenia Space. Ce projet est un jalon clé dans l’exécution de notre stratégie qui vise à étendre notre empreinte industrielle en Europe en complémentarité de nos implantations existantes. Nous agrandissons notre offre globale, transformons nos méthodes de production et gagnons en agilité pour répondre aux besoins de notre marché lui-même en constante évolution et de plus en plus compétitifNous tenons à remercier Belspo et toutes les instances engagées dans le support de la filière spatiale en Europe et réaffirmons l’importance stratégique de ces implications pour faire face à la modification structurelle du modèle économique mondial ». 

Les P.V.A. seront dorénavant fabriqués en interne sur le site de Hasselt. Ils seront ensuite intégrés sur les générateurs solaires au sein du site de Cannes, en France. « Les premiers P.V.A. fabriqués seront destinés au satellite de télécommunication indonésien SATRIA, qui sera développé sous maîtrise d’oeuvre Thales Alenia Space », explique Davy Vrancken, directeur des sites flamands de Thales Alenia Space. Pour répondre à la fois aux projets d’envergure que sont les méga constellations et aux exigences des opérateurs de télécommunication qui recherchent des solutions innovantes, les équipes de Thales Alenia Space développent également une solution de P.V.A. flexibles qui présente des niveaux de performance, de compétitivité, et de légèreté sans précédent. Avec son industrie 4.0, Thales Alenia Space se met en ordre de marche pour répondre à tous ces défis. 

L’implantation de ce nouveau site à Hasselt a notamment reçu le soutien de la politique spatiale belge et du projet Artes (Advanced Research in Telecommunications Systems) de l'Agence spatiale européenne (ESA). Il s’inscrit dans le plan stratégique de Thales Alenia Space qui élargit son implantation en Europe dans les pays clés à fort investissement dans le secteur spatial. 

« En implantant à Hasselt un site de production qui sera l’un des premiers au niveau mondial à utiliser des automates programmables pour ce type de produits spatiaux, Thales Alenia Space en Belgique renforce sa position au sein de l'industrie spatiale belge, a déclaré Ina Maller, directeur général de Thales Alenia Space en Belgique. Cette nouvelle implantation stratégique complète l’établissement de Louvain créé en 2014. Elle illustre l’importance grandissante du rôle joué par Thales Alenia Space en Belgique, un pays profondément engagé dans le soutien aux programmes spatiaux. Pour renforcer la dynamique d’innovation, notre volonté est de notamment travailler en étroite coopération avec l’ensemble de l’écosystème du monde académique, des centres de recherche et des PME localisés en région flamande. »

Secteurs
space

Actualités du secteur

Ne dites plus Précimétal Holding, mais Castingpar

Après l’acquisition en septembre 2019 de la fonderie de titane Settas à Charleroi (Belgique), Précimétal Holding se mue en société opérationnelle,(...)
aero
space
drone
aero
ingen

Amos actif dans Altius et DKIST

Altius (Atmospheric Limb Tracker for Investigation of the Upcoming Stratosphere) est une mission spatiale initiée par l'Institut Royal belge d(...)
space

D’Euclid à Proba-3 en passant par Nadira, Spacebel sur tous les fronts

Euclid partira avec du logiciel Spacebel à la rencontre du côté obscur de l’Univers en 2022 à bord d’un lanceur Arianespace. Depuis 2015, Spacebel est(...)
space